mardi 18 décembre 2018  
Recherche
  
Phototh?¨que Sahara
Musique El Haule
Carte satellitaire
Carte routi?¨re
 

 Suite

La Grenade a réaffirmé, lundi, son soutien au plan d’autonomie présenté par le Maroc comme proposition “viable” pour le règlement du conflit du Sahara, saluant les efforts de développement entrepris par le Royaume dans ses provinces du Sud dans les divers domaines.

“La Grenade maintient son soutien à l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc en avril 2007, une proposition viable pour mettre fin à ce différend”, a déclaré la représentante de ce pays des Antilles, lundi lors de la séance du Débat général de la 4è Commission qui se tient au siège de l’ONU à New York.

Elle a affirmé que “la Grenade souligne la nécessité d’avancer vers une solution politique réaliste, réalisable et durable à la question du Sahara, fondée sur le compromis”, comme indiqué dans la résolution 2414 du Conseil de sécurité adoptée en avril dernier.

“Nous nous félicitons également des efforts de développement au Sahara, qui couvrent divers secteurs et offrent des opportunités, des services et des emplois rémunérateurs à la population” locale, a-t-elle ajouté.

La représentante de la Grenade a souligné l’importance du processus politique engagé par le Conseil de sécurité des Nations Unies depuis 2007 en vue d’une solution politique mutuellement acceptable pour le différend sur le Sahara, se réjouissant que le Secrétaire général ait revigoré le processus politique.

“Pour trouver une solution juste et durable au différend, qui soit mutuellement acceptable, il faut nécessairement réunir toutes les parties concernées par le débat”, a-t-elle insisté.

“La contribution pleine et de bonne foi des parties et des États voisins est primordiale”, a-t-elle déclaré, se félicitant de “l’invitation faite, pour la table-ronde prévue en décembre 2018 à Genève, en particulier à l’Algérie, la Mauritanie et le Maroc”.

La représentante de la Grenade s’est aussi félicité de la participation, pour la première fois, de deux élus du Sahara marocain cette année à un séminaire régional du Comité spécial (C24) tenu en mai dernier à la Grenade, et à la session principale de ce comité tenue en juin à New York.

Elle a, par ailleurs, souligné l’importance cruciale du recensement des populations séquestrées dans les camps de Tindouf afin de garantir la protection et la promotion des droits de l’homme.

-Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas-

 

   
  
 

 
Accueil   |  Histoire du Sahara   |  Géographie  |  Patrimoine Hassanie  |  Affaires Sociales  |  Economie  |  Infrastructure Institutions  |  Contact
 
  Copyright © CORCAS 2018 - Tous droits réservés