dimanche 25 octobre 2020  
Recherche
  
Phototh?¨que Sahara
Musique El Haule
Carte satellitaire
Carte routi?¨re
 

 Suite

La Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) de Dakhla-Oued Eddahab a tenu, vendredi, sa première réunion ordinaire depuis l’installation officielle de ses nouveaux membres au début du mois de septembre dernier.

Le programme de cette réunion, présidée par la présidente de la CRDH, Maimouna Essayed, a porté notamment sur la présentation du bilan de la commission en 2019, des grandes lignes du règlement intérieur et du pacte déontologique du Conseil, ainsi que sur l’élaboration de son plan d’action durant la période 2021-2023.

L’accent a été mis sur les différentes activités ayant été organisées par cette structure, liées à la protection, la promotion et la consécration de la culture des droits de l’Homme au niveau régional et au renforcement des capacités des personnes actives dans le domaine.

Il s’agit notamment des réunions de concertation sur l’effectivité des droits de l’Homme, des rencontres avec les membres de la communauté africaine à Dakhla, d’autres sur le droit à la scolarisation des enfants, ainsi que des rencontres de communication au profit des associations subsahariennes et des associations des sociétés civiles œuvrant dans le domaine de la migration dans la région, autour des mesures d’hygiène et de sécurité en post-déconfinement.

La commission a également effectué 12 visites à l’établissement pénitentiaire à Dakhla et a constaté 25 sit-in de protestation, en plus de différentes interventions en termes de médiation.

Dans une déclaration à la presse, Mme Essayed a indiqué que cette première réunion a été marquée par la création de comités permanents de la commission à savoir le comité de la protection des droits de l’Homme, le comité de promotion de la culture des droits de l’Homme et le comité du suivi et d’évaluation de l’effectivité des droits de l’Homme dans les politiques publiques et les programmes régionaux.

Dans la même optique, elle a noté que ces groupes de travail thématiques ne se pencheront pas uniquement sur les interventions anticipatives et la médiation, mais ils seront chargés conformément à la loi régissant le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), de l’élaboration de rapports et recommandations portant sur plusieurs questions relatives à la pratique des droits humains dans la région.

La CRDH tient trois sessions ordinaires par an et peut également tenir des sessions extraordinaires à l’initiative de la présidente du Conseil, a-t-elle rappelé.

La présidente du CNDH, Amina Bouayach, avait présidé en début de septembre à Dakhla la cérémonie d’installation des nouveaux membres de CRDH de Dakhla-Oued Eddahab.

Cette commission se compose de 21 membres proposés par les corps représentatifs régionaux des magistrats, des avocats, des médecins, des oulémas et des journalistes professionnels, des associations et des observatoires régionaux des droits de l’Homme et de personnalités actives dans le domaine de la protection et de la promotion des droits de l’Homme.

-Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas-


 

   
  
 

 
Accueil   |  Histoire du Sahara   |  Géographie  |  Patrimoine Hassanie  |  Affaires Sociales  |  Economie  |  Infrastructure Institutions  |  Contact
 
  Copyright © CORCAS 2020 - Tous droits réservés