mardi 23 janvier 2018  
Recherche
  
Phototh?¨que Sahara
Musique El Haule
Carte satellitaire
Carte routi?¨re
 

 Suite

Le président du gouvernement autonome d'Andalousie, M. Manuel Chaves, a affirmé jeudi qu'il faut saisir le projet d'autonomie au Sahara proposé par le Maroc pour sortir de "l'impasse actuelle" et trouver une "solution politique, juste, négociée et acceptable par les parties", rapporte la MAP.


Le gouvernement d'Andalousie n'a pas changé sa politique concernant le Sahara et continue à appuyer les efforts déployés pour parvenir à une "solution politique, juste, négociée et acceptable par les parties, dans le cadre de l'Onu et avec la contribution de l'Espagne, de l'Algérie, de la France et des Etats-Unis"", a dit M. Chaves devant les députés andalous.

Il a affirmé, lors d'un débat sur le Sahara au parlement d'Andalousie, que l'initiative marocaine est de nature à "relancer le dialogue" entre les parties en conflit, afin de trouver une solution définitive dans le cadre des Nations Unies.

Relevant la concordance entre la position du gouvernement autonome d'Andalousie et celle du gouvernement central d'Espagne, M. Chaves a appelé à étudier la proposition marocaine, sachant que "la solution finale revient aux parties" en conflit.

Le président andalou a critiqué les secteurs de la classe politique espagnole qui rejettent la proposition marocaine, assurant que leur discours "ne contribuera jamais à résoudre le problème du Sahara".

"Cela fait 14 ans que nous assistons à des tentatives avortées et cela fait des années que le processus de résolution se trouve au point mort, depuis le rejet du Plan Baker, et c'est pour cela qu'il est nécessaire de faire une nouvelle tentative de relance du dialogue entre les parties et rompre l'impasse", a-t-il dit.

"Que nous soyons d'accord ou non avec sa proposition, il faut admettre que le Maroc a pris une initiative qui peut offrir une occasion de relancer le dialogue entre les parties dans le cadre de l'ONU", a ajouté le président du gouvernement andalou.

M. Chaves a jugé nécessaire de maintenir une "bonne relation avec le Maroc" pour des "raisons historiques, géographiques et économiques", estimant que les bonnes relations entre le Maroc et l'Espagne contribuent à la sécurité dans la région méditerranéenne.

  Source: MAP

 

 


 

 

   
  
 

 
Accueil   |  Histoire du Sahara   |  Géographie  |  Patrimoine Hassanie  |  Affaires Sociales  |  Economie  |  Infrastructure Institutions  |  Contact
 
  Copyright © CORCAS 2018 - Tous droits réservés