samedi 18 novembre 2017  
Recherche
  
Phototh?¨que Sahara
Musique El Haule
Carte satellitaire
Carte routi?¨re
 

 Suite

L’initiative marocaine "conforme au principe d’autodétermination et aux aspirations de la population du Sahara"

La Gambie a affirmé, lundi devant la 4ème Commission de l'Assemblée générale de l’ONU, son plein soutien à l’initiative marocaine d’autonomie, qui "prend en compte les aspirations de la population du Sahara".


"La Gambie salue et soutient pleinement l’initiative marocaine d’autonomie (…) qui constitue une feuille de route réaliste, crédible et consciente du temps pour résoudre ce différend", a déclaré lors du débat général de la Commission, la représentante de la Gambie à cette instance.

L’initiative marocaine, a-t-elle relevé, "est en droite ligne avec le principe d’autodétermination en ce sens qu’elle prend en compte les aspirations de la population du Sahara marocain", soulignant que l’autonomie est une "solution de compromis fiable qui a le potentiel de garantir la sécurité et la stabilité au Maghreb".

La diplomate gambienne a également exprimé, à cette occasion, la grande admiration de son pays quant aux mesures positives prises notamment par le Royaume du Maroc, pour s’assurer que le processus politique reste engagé et centré sur la recherche d’une solution durable au différend autour du Sahara marocain.

La Gambie, a-t-elle poursuivi, reste convaincue que la question du Sahara est "un problème purement politique qui ne peut être résolu qu’à travers le dialogue politique et la promotion d’une meilleure compréhension et coopération entre l’ensemble des parties prenantes".

Elle a aussi affirmé que l’esprit continu d’engagement et de compromis démontré par le Royaume du Maroc à ce niveau est une "indication claire de son attachement au processus onusien en cours et à la volonté générale de trouver une solution durable à ce conflit".

La représentante de la Gambie a également souligné les "progrès substantiels réalisés par le Maroc vis-à-vis de ses obligations liées aux droits de l’homme au Sahara", tout en félicitant le gouvernement marocain pour ses "efforts visant à créer un environnement inclusif pour les habitants du Sahara pour participer aux échéances démocratiques aux niveaux national, régional et communal".

"De plus, nous sommes encouragés par la vision de long terme du gouvernement marocain pour la paix et le développement dans la région du Sahara à travers l’investissement de 7,7 milliards de dollars dans le cadre du nouveau Modèle de développement des Provinces du sud. Ces investissements devraient contribuer largement au processus de consolidation de la paix ainsi qu’à la création d’opportunités pour la croissance économique et l’emploi", a-t-elle observé.

La diplomate gambienne a, toutefois, relevé que la situation humanitaire des populations des camps de Tindouf reste un "souci majeur pour ma délégation et devrait constituer un rappel pour lancer une action urgente par les parties concernées afin de garantir le respect du droit international humanitaire".

Et de conclure en réitérant le "fort engagement de la Gambie à une solution urgente à la question du Sahara marocain", soulignant que son pays appelle l’ensemble des parties prenantes à soutenir l’initiative marocaine d’autonomie pour la réalisation de la paix et de la sécurité dans la région.

-Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas-

 

   
  
 

 
Accueil   |  Histoire du Sahara   |  Géographie  |  Patrimoine Hassanie  |  Affaires Sociales  |  Economie  |  Infrastructure Institutions  |  Contact
 
  Copyright © CORCAS 2017 - Tous droits réservés