Recherche
  
Phototh?¨que Sahara
Musique El Haule
Carte satellitaire
Carte routi?¨re
 

 Suite

Les préparatifs de la rentrée scolaire 2020-2021 dans le contexte de la propagation de la pandémie du nouveau Coronavirus se déroulent dans de “bonnes conditions”, a assuré le directeur de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Laâyoune-Sakia El Hamra, Mbark El Hansali.

Dans un entretien avec la MAP, M. El Hansali a indiqué que l’AREF de Laâyoune-Sakia EL Hamra s’est préparée à tous les scénarios, en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique dans la région et au niveau national.

La règle est l’enseignement à distance, mais compte tenu des circonstances et des désirs des parents, les tuteurs d’élèves peuvent choisissent le modèle d’enseignement qu’ils souhaitent, c’est à dire en présentiel ou non, a-t-il relevé rappelant que les parents qui veulent opter pour ce format d’enseignement sont tenus de remplir un formulaire pour notifier leur choix.

La situation épidémiologique de la région reste plus ou moins “maîtrisée” par rapport à d’autres régions du Royaume, mais la décision d’adopter le présentiel pourrait varier d’une province à l’autre et d’une commune à l’autre, ou encore d’un établissement éducatif à un autre, a-t-il noté.

Le directeur de l’AREF a fait savoir que la dernière réunion présidée par le wali de la région sur la rentrée scolaire a acté le fait que l’enseignement à distance soit la règle.

Mais pour tous ceux qui choisissent l’éducation en présentiel, a-t-il noté, ils ont l’obligation de se conformer strictement au protocole sanitaire, “car la santé de l’élève et de la société est la priorité”, précisant que chaque établissement est obligé de respecter les gestes barrières, la distanciation physique, la désinfection permanente, ainsi que le port de masques.

Le directeur de l’AREF a assuré que tout établissement qui enfreindrait ce protocole sera “fermé”.

Il a fait savoir que les cours ont été filmés pour les trois prochains mois (octobre, novembre et décembre), alors que le mois de septembre sera consacré aux révisions et à la mise à jour des connaissances des élèves pour mettre à niveau ceux qui n’ont pas correctement suivi l’enseignement à distance de l’année précédente.

M. El Hansali a relevé que si les parents d’élèves opteraient pour l’enseignement en présentiel, il sera procédé au maintien de la capacité de 50% des élèves par classe, c’est-à-dire par rotation pour le primaire (quotidien), alors que pour le collégial et le secondaire, il sera décidé une semaine en présence et une semaine pour l’enseignement à distance.

Il a souligné que la mise en place du protocole sanitaire pose des problèmes “majeurs” en raison notamment du manque de ressources humaines pour assurer l’hygiène et la désinfection d’une manière permanente.

“Cela pose un problème surtout pour l’enseignement primaire, mais nous travaillons désormais à relever ce défi en fonction des capacités disponibles, et avec le soutien de partenaires qui ont démontré leur implication dans ce sens”, a-t-il indiqué soulignant qu’en ces circonstances “exceptionnelles”, l’école “ne peut pas accomplir à lui seul cette mission délicate”.

-Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas-


 

   
  
 

 
Accueil   |  Histoire du Sahara   |  Géographie  |  Patrimoine Hassanie  |  Affaires Sociales  |  Economie  |  Infrastructure Institutions  |  Contact
 
  Copyright © CORCAS 2020 - Tous droits réservés