vendredi 7 octobre 2022  
Recherche
  
Phototh?¨que Sahara
Musique El Haule
Carte satellitaire
Carte routi?¨re
 

 Aujourd'hui

La commémoration du 43e anniversaire de la récupération de la province d’Oued Eddahab constitue une étape riche en nobles valeurs de patriotisme, a indiqué dimanche à Dakhla le Haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération, Mustapha El Ktiri.

S’exprimant lors d’un meeting, M. El Ktiri a mis en relief les profondes significations symbolisées par ce glorieux anniversaire si riche en nobles valeurs de patriotisme sincère et en enseignements qui incarnent les sentiments d’attachement indéfectible aux fondements authentiques et aux constantes de la nation et de mobilisation pour la défense de la patrie.

À cet égard, il a rappelé que la population d’Oued Eddahab a été au rendez-vous avec l’histoire et au cœur de ce mouvement national béni, à travers les organismes nationaux, les partis politiques et les organisations de la jeunesse qui ont accompli leurs missions et devoirs, avec bravoure, en s’opposant contre le « dahir berbère » et en exprimant leur solidarité inconditionnelle avec les victimes de la répression française en 1937 et leur soutien au Manifeste de l’indépendance en 1944.

Après le retour triomphal de feu Mohammed V de l’exil à la mère patrie le 16 novembre 1955 et sa lutte pour le parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume, les fils des provinces du Sud s’étaient rendus à Rabat pour renouveler leur serment d’allégeance et réaffirmer leur mobilisation constante en faveur du parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume, a-t-il fait savoir.

En outre, le Haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération a mis l’accent sur la participation distinguée des fils des provinces du Sud au processus de lutte nationale pour la liberté et l’indépendance dans un esprit de mobilisation constante, citant à cet égard les victoires aussi héroïques qu’impressionnantes contre les forces militaires espagnoles et françaises, en l’occurrence Oum El Achar, Merguala et Souihat en 1956, Rghioua et Oued Safa, en plus des batailles de Ait Baamran en 1957 et Dcheira en 1958, et d’autres batailles restées gravées dans les annales de l’histoire du Maroc.

Feu SM Mohammed V n’avait cessé de réclamer le droit du Royaume à libérer son Sahara, notamment dans Son célèbre discours prononcé le 25 février 1958 à M’hamid El-Ghizlane qui a été décisif quant à la détermination du Maroc à aller de l’avant dans le recouvrement de ses terres spoliées au Sahara, a-t-il rappelé.

Ces efforts inlassables ont été couronnés, d’abord, par le retour de Tarfaya dans le giron de la nation le 15 avril 1958 et de Sidi Ifni le 30 juin 1969, puis par l’organisation, le 6 novembre 1975, de la glorieuse Marche verte qui a donné une démonstration magistrale au monde entier de la profondeur des aspirations unitaires du peuple marocain et de sa mobilisation derrière Feu SM Hassan II, pour parachever l’unité territoriale du Royaume, a-t-il enchainé.

La récupération d’Oued Eddahab, le 14 août 1979, témoigne, à son tour, de l’ancrage indéfectible des tribus sahraouies dans le socle fondateur de l’identité et de l’unité nationales, a-t-il poursuivi.

Aujourd’hui, après 64 ans du discours de M’hamid El-Ghizlane, 46 ans après le lancement de la Marche Verte et 43 ans après la récupération d’Oued Eddahab, le Maroc vit au rythme d’un processus de développement important et soutenu, a-t-il fait observer.

M. El Ktiri a, dans ce sens, noté que le processus de la préservation et de la consécration de l’unité territoriale s’est poursuivi, avec détermination et conviction, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI qui entoure de Sa Haute sollicitude les habitants des provinces du Sud du Royaume.

Dans le cadre de la Haute Sollicitude dont SM le Roi entoure la famille de la résistance et l’armée de libération, cinq anciens résistants et membres de l’armée de libération ont été décorés de Wissams royaux.

Un vibrant hommage a été également rendu à cinq anciens résistants de la province, en guise de reconnaissance des grands sacrifices qu’ils ont consentis au service de la Nation.

De même, il a été procédé à la remise d’aides financières à 32 bénéficiaires de la famille de la résistance et l’armée de libération et à des ayants-droit.

Ont notamment pris part à cette rencontre le Wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, Lamine Benomar et le président du Conseil de la région, El Khattat Yanja, ainsi que les élus et membres de la famille de la résistance.

-Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas-


 

   
  
 

 
Accueil   |  Histoire du Sahara   |  Géographie  |  Patrimoine Hassanie  |  Affaires Sociales  |  Economie  |  Infrastructure Institutions  |  Contact
 
  Copyright © CORCAS 2022 - Tous droits réservés