lundi 22 janvier 2018  
Recherche
  
Phototh?¨que Sahara
Musique El Haule
Carte satellitaire
Carte routi?¨re
 

 Suite

Le vice-ministre et ministre colombien des Affaires étrangères par intérim, M. Camilo Reyes, a souligné mardi à Bogota, que son pays "voit d'un bon oeil" la proposition marocaine d'autonomie des provinces du sud du Royaume, rapporte la MAP.


A l'issue d'un entretien avec les émissaires royaux, MM. Mohamed Benaïssa, ministre des Affaires étrangères et de la coopération, et Khalihenna Ould Errachid, président du Conseil Royal Consultatif des Affaires sahariennes (Corcas), le responsable colombien a indiqué que la "première réaction" de son pays à l'égard de l'initiative de SM le Roi Mohammed VI est "très positive".

"Nous avons eu une conversation très intéressante au cours de laquelle la délégation marocaine nous a expliqué le contenu de la proposition qui sera présentée au Conseil de Sécurité des Nations Unies, proposition qui vise à apporter une solution définitive à ce problème à travers l'octroi d'une autonomie à la région du Sahara", a déclaré M. Reyes à la presse.

Le responsable colombien a ajouté que son pays "soutient les efforts visant à trouver une solution définitive" au différend dans la région et exprime sa "gratitude envers le peuple frère et ami du Maroc".

"Nous voyons d'un bon oeil l'effort du Maroc", a-t-il dit.

La délégation marocaine a également présenté la proposition d'autonomie à M. José Obdulio Gaviria, Premier conseiller politique du président Alavaro Uriba à qui elle a remis un message de SM le Roi Mohammed VI adressé au chef de l'Etat colombien.

Elle a été reçue, en outre, par le président du Groupe parlementaire d'amitié Colombie-Maroc, M. Miguel Amin Escaf, qui était accompagné de plusieurs députés et qui s'est félicité du haut niveau atteint par les excellentes relations entre les deux pays, exprimant à son tour au peuple marocain toute l'admiration de la Colombie.

Concernant la proposition d'autonomie des provinces du sud, M. Amin Escaf a affirmé qu'il suit avec intérêt la démarche du Royaume du Maroc visant à trouver une solution politique définitive et consensuelle au différend régional.

Ont assisté à ces entrevues, MM. Mohamed Khattabi, ambassadeur du Maroc à Bogota, Youssef Amrani, ambassadeur directeur général des affaires politiques au ministère des Affaires étrangères et Fouad Yazourh, directeur de la communication au même département.

 Source: MAP

 


 

 

   
  
 

 
Accueil   |  Histoire du Sahara   |  Géographie  |  Patrimoine Hassanie  |  Affaires Sociales  |  Economie  |  Infrastructure Institutions  |  Contact
 
  Copyright © CORCAS 2018 - Tous droits réservés