mercredi 17 octobre 2018  
Recherche
  
Phototh?¨que Sahara
Musique El Haule
Carte satellitaire
Carte routi?¨re
 

 Suite

La proposition marocaine d'autonomie pour le règlement définitif de la question du Sahara se distingue par sa "souplesse" et son "ouverture", a souligné le président de la Commission des relations extérieures et de défense au Sénat Belge, M. Roelants du Vivier François, rapporte la MAP.


"Ce qui est important dans la proposition marocaine c'est qu'il s'agit d'une proposition ouverte. Quand on dit ouverte, cela indique la souplesse", a affirmé M. Roelants du Vivier François dans une déclaration à la MAP, à l'issue d'une séance de travail au siège du Sénat belge à Bruxelles avec une délégation de haut niveau dépêchée par SM le Roi Mohammed VI.

"Ce qui est positif dans la proposition marocaine c'est l'idée selon laquelle on peut générer des discussions et on a le temps nécessaire pour cela", a-t-il dit, estimant que "si cela se fait dans le respect des principes de la communauté internationale, on va se diriger vers une période intéressante où la Belgique, qui est membre du Conseil de sécurité pour deux ans, pourrait jouer un rôle à ce niveau".

"La Belgique a la capacité de comprendre les problèmes comme ceux qui se posent au Sahara et elle a peut-être vocation à aider les uns et les autres afin de parvenir à une solution", a dit M. Roelants du Vivier François.

Outre la séance de travail tenue au Sénat, en présence de plusieurs parlementaires, dont le président de la Commission des relations extérieures à la Chambre des représentants, M. Daems Hendrik, la délégation marocaine, composée de MM. Chakib Benmoussa, ministre de l'Intérieur, Taieb Fassi Fihri, ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Fouad Ali El Himma, ministre délégué à l'Intérieur et Mohamed Yassine Mansouri, Directeur Général des Etudes et de la Documentation, a eu également des entretiens avec le Premier ministre belge, M. Guy Verhofstadt et son ministre des affaires étrangères, M. Karel De Gucht.

Il y a lieu de rappeler que lors de sa visite de travail au Maroc, où il avait co-présidé la Haute Commission mixte à Marrakech avec le Premier ministre, M. Driss Jettou, le chef du gouvernement belge avait qualifié la proposition marocaine d'autonomie au Sahara d'"initiative importante qui va faire avancer les choses".

Le projet d'autonomie proposé par le Maroc a été également qualifié "d'initiative ambitieuse et courageuse qui fait évoluer les choses" par le ministre belge de la Coopération au Développement, M. Armand De Decker, qui avait participé aux travaux de la Commission mixte à Marrakech.

  Source: MAP
 

 

   
  
 

 
Accueil   |  Histoire du Sahara   |  Géographie  |  Patrimoine Hassanie  |  Affaires Sociales  |  Economie  |  Infrastructure Institutions  |  Contact
 
  Copyright © CORCAS 2018 - Tous droits réservés