mardi 27 février 2024  
Recherche
  
Phototh?¨que Sahara
Musique El Haule
Carte satellitaire
Carte routi?¨re
 

 Suite

Le Gabon a réitéré, devant la 4è commission de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, son appui à l’initiative d’autonomie qui présente des perspectives "crédibles et rassurantes" pour clore définitivement le différend régional autour du Sahara marocain.

"Le Gabon réitère son appui à l’initiative marocaine d’autonomie, car elle présente des perspectives crédibles et rassurantes permettant non seulement de mettre fin à l’impasse politique actuelle, mais aussi de parvenir à une solution politique acceptable et négociée", a souligné la représentante du Gabon, Lia Bouanga Ayoune.

Elle a relevé que plus d’une centaine de pays ont exprimé leur soutien au règlement proposé par le Royaume pour mettre fin à ce conflit artificiel.

La diplomate gabonaise a, également, salué les efforts de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura, qui “œuvre incessamment en faveur de la relance du processus politique sous les auspices exclusifs des Nations Unies”.

“Son engagement pour la réussite de sa mission se distingue à travers les visites qu’il a effectuées, au cours de l’année 2022, au Maroc, en Algérie, en Mauritanie et dans les camps de Tindouf, ainsi qu’à travers les consultations bilatérales informelles qu’il a menées”, a-t-elle indiqué.

Elle a fait remarquer que ce regain diplomatique est un “signe encourageant” qui appelle à la reprise du processus des tables rondes autour des quatre participants, à savoir le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le “polisario”, invitant l’ensemble de ces participants à s’engager tout au long de ce processus, dans un esprit de compromis, en vue de parvenir à une solution politique au différend régional sur le Sahara marocain, tel que recommandé par les résolutions du Conseil de sécurité.

L’intervenante s’est en outre dite encouragée par la dynamique positive observée sur le terrain et marquée notamment par la participation des représentants du Sahara marocain aux différents séminaires régionaux du Comité des 24 de l’ONU (C24).

Sur le plan économique, le Maroc fournit des efforts permanents pour l’amélioration des conditions de vie des populations des provinces du Sud, a-t-elle encore indiqué, signalant que le Nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancé en 2015, a fortement contribué à la hausse les indices de développement humain dans cette région.

“A l’évidence, ces progrès socio-économiques renforcent la coopération internationale dans la région”, a-t-elle affirmé, alors que plusieurs pays, de toutes les régions du monde, ont ouvert des consulats généraux à Laâyoune et Dakhla, dont le Gabon.

Évoquant le domaine des droits de l’Homme, la représentante du Gabon a salué les réalisations “substantielles” du Maroc en la matière, citant notamment le renforcement du rôle des commissions régionales du Conseil national des droits de l’Homme à Laâyoune et à Dakhla, la coopération bilatérale avec le Haut-commissariat aux droits de l’Homme, les organes conventionnels et les procédures spéciales du Conseil des droits de l’Homme.

“Ces efforts ont été salués par les résolutions du Conseil de sécurité, notamment la résolution 2654”, a-t-elle tenu à rappeler.

Et de conclure que le Gabon “encourage” le Maroc à poursuivre ses efforts à préserver le cessez-le-feu et sa coopération avec la MINURSO, appelant toutes les autres parties à faire de même dans l’intérêt de la sécurité et de la stabilité de toute la région.

-Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas-


 

   
  
 

 
Accueil   |  Histoire du Sahara   |  Géographie  |  Patrimoine Hassanie  |  Affaires Sociales  |  Economie  |  Infrastructure Institutions  |  Contact
 
  Copyright © CORCAS 2024 - Tous droits réservés