Recherche
  
Phototh?¨que Sahara
Musique El Haule
Carte satellitaire
Carte routi?¨re
 

 Suite

Le député Liam Fox adresse une lettre au ministre des affaires étrangères britannique

Le Royaume-Uni doit offrir son plein soutien au Maroc et reconnaître sa souveraineté sur le Sahara, a affirmé, dimanche, le député britannique, Liam Fox.

"Avant ma visite au Maroc, j'ai adressé une lettre écrite au ministre britannique des Affaires étrangères, David Cameron, afin d'attirer son attention sur le retard qu'a pris le Royaume-Uni sur la question par rapport aux États-Unis", a indiqué M. Fox dans un entretien accordé à Medi1TV.

"Nous devons offrir notre plein soutien au Maroc et reconnaître sa souveraineté sur le Sahara", a-t-il soutenu, soulignant qu'au-delà des opportunités économiques que cela offre, "c'est un élément important pour la stabilité et la sécurité de la région".

La reconnaissance britannique de la marocanité du Sahara est également importante pour la lutte contre la migration irrégulière, a-t-il assuré, expliquant qu’une telle reconnaissance "s’inscrirait donc dans un partenariat gagnant-gagnant".

"À travers ma lettre, j'ai voulu attirer l’attention de M. Cameron sur ce dossier dès sa prise de fonction, ainsi que sur l'importance de cette question pour nos relations bilatérales", a relevé M. Fox.

Une position plus proactive et favorable du Royaume-Uni à l'égard de l'initiative marocaine d'autonomie est essentielle non seulement pour les relations diplomatiques, mais aussi pour la paix et la coopération internationale, a affirmé le député conservateur dans cette lettre.

En adoptant une telle position, le Royaume-uni va également s'aligner sur les positions de ses alliés les plus proches, comme les États-Unis, la France, l'Allemagne, l'Espagne et les Pays-Bas qui soutiennent tous l'initiative d'autonomie, a tenu à préciser M. Fox.

"Lors de mes visites au Maroc, j'ai pu constater de visu les remarquables efforts de développement et le potentiel que recèle le pays", a assuré le membre de la Chambre des Communes.

Les progrès en matière d'infrastructures, de services sociaux et de croissance économique témoignent de l'engagement du Maroc en faveur de la prospérité de la région, en particulier du Sahara, a-t-il ajouté, soulignant l'importance d'une solution "stable et constructive à la question du Sahara, que l'initiative marocaine d'autonomie cherche à apporter".

M. Fox a invité le chef de la diplomatie britannique à se rendre au Maroc et plus particulièrement dans les provinces du Sud, précisant que "le statu quo actuel n'est pas propice au progrès et une visite pourrait marquer une étape importante vers une politique étrangère britannique plus informée et plus efficace dans la région".

"J’ai rappelé à M. Cameron, qui est un ami et dont j'ai été membre du gouvernement lorsqu'il était Premier ministre, l'importance du Maroc sur la scène multilatérale tant au niveau politique qu’économique", a-t-il poursuivi.

"De plus en plus de députés britanniques sont convaincus par l'approche du Maroc pour la résolution de ce différend. Ils sont même quelque peu frustrés du peu d'avancée réalisée par Londres sur la question", a fait savoir M. Fox.

Selon lui, c'est le réalisme de l'approche marocaine qui permet de réaliser des avancées sur la question.

Par ailleurs, M. Fox a estimé que les relations entre le Maroc et le Royaume-Uni sont en évolution constante, soulignant que le Maroc est de plus en plus attractif pour les investissements directs étrangers (IDE) grâce notamment à "son importance géostratégique, puisque plusieurs pays y voient une porte d'entrée vers l’Afrique".

Et d'ajouter que la sortie du Royaume-Uni de l'UE est considérée comme une opportunité pour Londres afin de développer les relations commerciales avec nos partenaires et "le Maroc est un pays prioritaire pour le Royaume-Uni en termes économique, commercial et de politique étrangère".

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a veillé à la mise en œuvre d'une stratégie ingénieuse qui doit servir de modèle pour la création d’un environnement propice à l'investissement, ainsi que pour les réformes économiques et les projets structurants qui touchent aux énergies renouvelables, au dessalement de l'eau, ainsi qu'à l'augmentation de la production agricole et du PIB, a observé M. Fox.

Le Souverain a également été à l'origine du développement du capital humain et c'est l'ensemble de ces réalisations qui font du Maroc un partenaire prioritaire pour de nombreux pays, y compris le Royaume-Uni, a-t-il dit.

Le Maroc se positionne comme carrefour international et porte d'entrée pour l'Afrique, d'autant qu'il entretient d'excellentes relations bilatérales avec de nombreux pays du continent, a ajouté le député conservateur.

"Casablanca s'impose comme hub de l'aviation internationale et seul moyen d'atteindre plusieurs capitales africaines depuis le Royaume-Uni", a-t-il fait remarquer.

Ainsi, le Maroc, grâce à ses nombreux partenariats commerciaux, peut faciliter les échanges entre l'Europe et l’Afrique, a conclu M. Fox.

Interrogé sur la visite qu’il a mené en 2023 à Dakhla, M. Fox a dit être "impressionné par le développement de l'infrastructure éducatif et sanitaire de la ville, sans oublier le port de Dakhla qui sera un maillon essentiel du commerce africain".

Le Sahara marocain montre que le développement économique est le meilleur moyen de sortir du conflit et de la guerre vers la coexistence et un avenir durable, a-t-il souligné, assurant que "c'est un message très important pour la jeunesse et un exemple qui peut être reproduit dans plusieurs régions du monde".

-Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas-


 

   
  
 

 
Accueil   |  Histoire du Sahara   |  Géographie  |  Patrimoine Hassanie  |  Affaires Sociales  |  Economie  |  Infrastructure Institutions  |  Contact
 
  Copyright © CORCAS 2024 - Tous droits réservés