Recherche
  
Phototh?¨que Sahara
Musique El Haule
Carte satellitaire
Carte routi?¨re
 

 Suite

La Sierra Leone a réaffirmé, lors du séminaire régional du C24 pour les Caraïbes, tenu du 14 au 16 mai à Caracas, son soutien à l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc pour clore définitivement le différend régional autour du Sahara marocain.

Le représentant permanent adjoint de la Sierra Leone à l’ONU, l’ambassadeur Amara Sowa a indiqué que son pays soutient l’initiative d’autonomie que le Conseil de sécurité qualifie de sérieuse et crédible dans ses résolutions successives depuis 2007.

Par la même occasion, le diplomate sierra-léonais s’est félicité du développement socio-économique et infrastructurel en cours dans les provinces du Sud du Royaume, soulignant que cette dynamique a favorisé l’autonomisation des populations locales et l’amélioration des indices de développement humain dans la région.

Il a également salué la participation à ce séminaire des représentants du Sahara marocain qui ont été démocratiquement réélus lors du scrutin du 8 septembre 2021.

M. Sowa a, par ailleurs, exprimé le soutien indéfectible de son pays au processus politique mené sous l’égide du Secrétaire général de l'ONU, avec la facilitation de son Envoyé personnel pour le Sahara marocain, Staffan de Mistura, visant à parvenir à une solution politique réaliste, pragmatique, durable, mutuellement acceptable et de compromis.

Dans ce contexte, le diplomate a souligné que la Sierra Leone soutient la reprise du processus des tables rondes sous le même format et avec les mêmes participants, conformément à la résolution 2703 du Conseil de sécurité, estimant que ce processus permettra d’améliorer la communication et conduira à un règlement pacifique de ce différend régional.

Le représentant permanent adjoint de la Sierra Leone auprès de l’ONU a, en outre, salué le rôle des Commissions régionales du Conseil national des droits de l'homme à Laâyoune et Dakhla, ainsi que l’interaction du Maroc avec les procédures spéciales du Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies, comme cela a été souligné dans la résolution 2703 du Conseil de sécurité.

Évoquant la situation humanitaire dans les camps de Tindouf dans le Sud-ouest de l’Algérie, le diplomate a appelé à l’enregistrement et au recensement des populations de ces camps.

Il a, de même, exprimé le soutien de son pays à la MINURSO et sa contribution à la création et au maintien du calme et de la stabilité dans la région, en soulignant la nécessité de continuer à appuyer la Mission dans l’exercice de ses fonctions de surveillance du cessez-le-feu, comme le prévoit la résolution 2703 du Conseil de sécurité.

Il a aussi appelé au respect de l’accord de cessez-le-feu, notant que toute renonciation à cet accord est une violation des résolutions adoptées par le Conseil de sécurité et une entrave à la reprise du processus politique.

Et de conclure en invitant toutes les parties à s’engager de bonne foi et dans un esprit de compromis, dans le processus politique en cours.

-Actualité concernant la question du Sahara occidental/Corcas-


 

   
  
 

 
Accueil   |  Histoire du Sahara   |  Géographie  |  Patrimoine Hassanie  |  Affaires Sociales  |  Economie  |  Infrastructure Institutions  |  Contact
 
  Copyright © CORCAS 2024 - Tous droits réservés