jeudi 23 novembre 2017  
Recherche
  
Phototh?¨que Sahara
Musique El Haule
Carte satellitaire
Carte routi?¨re
 

 Suite

Le président du Conseil Royal consultatif des Affaires sahariennes (CORCAS), M. Khalihenna Ould Errachid s’est entretenu, lundi au siège du Conseil à Rabat, avec une délégation du « First step Forum» des derniers développements de l’affaire du Sahara.

Lors de cette entrevue avec la délégation conduite par M. Johan Candelin, directeur exécutif du «First Step Forum», constitué notamment de parlementaires, d’ambassadeurs et de conseillers,  M. Khalihenna Ould Errachid a donné un aperçu de la création du CORCAS, de sa composition, de sa représentativité et de ses missions.

   « Notre mission dont nous a chargés SM le Roi Mohammed VI consiste en l’élaboration du projet d’autonomie que nous avons remis à la haute appréciation du Souverain avant de le remettre en avril prochain aux pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour la résolution du conflit du Sahara, à travers la réconciliation ».    

   Le président du CORCAS a, par ailleurs, rappelé l’histoire de la création du Polisario, dont les fondateurs avaient des revendications que le Maroc ne pouvait satisfaire, à cause de la situation interne qui prévalait à l’époque.

   Après une guerre qui a duré entre 1976 et 1991, les Nations unies sont intervenues, en tentant, en vain, d’organiser un référendum basé sur l’identification, 10 années durant.

   Mais, ce référendum a échoué, car les Sahraouis ne se trouvent pas uniquement au Maroc, mais aussi en Algérie, en Mauritanie et au Mali.

   Pour faire, donc, un référendum juste, honnête et démocratique, il faudrait changer les frontières, ce qui est impossible, a-t-il averti.

   Afin de sortir de l’impasse actuelle, SM le Roi Mohammed VI, qui entreprend des réformes fondamentales au Maroc, en matière de démocratie, de droits de l’homme, de la Moudawana et d’économie, entre autres, a bien voulu satisfaire les revendications sahraouies des années 70, qui étaient en partie à l’origine du conflit du Sahara, en proposant le projet d’autonomie, sous souveraineté marocaine, qui « constitue un nouveau mode de gestion pour le Maroc et pour les pays du tiers monde, sans violence aucune».

   Revenant sur les populations sahraouies, il a souligné que plus des deux tiers se trouvent au Maroc et quelque 20 pc vivent dans des camps à Tindouf, en Algérie, sous le contrôle d’une organisation politico-militaire, à pensée unique et à parti unique, comme c’était le cas en Europe de l’est.

   Le Polisario est, donc, une organisation non démocratique, qui fait des retenus des camps de Tindouf un produit de marchandage, en les contrôlant par la Kalachnikov et par la détention des clés des magasins de stockage d’aides internationales humanitaires.

   En outre, la communauté internationale ne cesse de demander un projet sérieux et crédible, conformément aux normes internationales en vigueur. Ce ne peut être que le projet proposé par le Maroc. Le Polisario, a fait savoir, M. Khalihenna Ould Errachid,  peut très bien discuter de l’ensemble du contenu du projet, excepté le principe de souveraineté du Royaume sur les provinces du sud,qui « reste non négociable ».

   Le projet d’autonomie, qui a été présenté en France, en Espagne, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en tant que pays qui préside actuellement l’Union européenne et en Russie, et sera présenté dans les prochains jours à tous les membres du Conseil de sécurité de l’ONU, permanents et non permanents, est la solution qui mettra fin aux souffrances des retenus des camps de Tindouf, a-t-il poursuivi. 

    Pour ce qui est de l’Algérie, qui affirme ne pas être partie au conflit du Sahara et qu’il s’agit d’une affaire entre le Maroc et le Polisario qu’il faut résoudre dans le cadre de l’ONU, il a noté que cette position ne reflète aucunement la réalité, car ce pays use de tous les moyens pour amener le Polisario à rejeter ledit projet, ce mouvement n’ayant aucun pouvoir de décision et aucune prise de position indépendamment des autorités algériennes.
 
Source :  CORCAS

 

   
  
 

 
Accueil   |  Histoire du Sahara   |  Géographie  |  Patrimoine Hassanie  |  Affaires Sociales  |  Economie  |  Infrastructure Institutions  |  Contact
 
  Copyright © CORCAS 2017 - Tous droits réservés